marco tozzi sandales à plateforme noir

SKU00kfgqhu

marco tozzi sandales à plateforme noir

Boutique Femme couleur unie Marco Tozzi Sandales à plateforme white
marco tozzi sandales à plateforme noir

Divertissements à bord

Laissez-vous captiver par un film romantique, détendez-vous en écoutant votre musique préférée et rêvez à des lieux paradisiaques avec notre magazine de bord.

Jamais un vol ne vous a paru aussi court ! Commençons-nous le voyage ?

Déjà arrivés ?

Avec notre offre de divertissements, vous ne verrez pas le temps passer.

Aventure, comédie, romance ou action, qu’allez-vous choisir ?

Asseyez-vous, détendez-vous et regardez un film. Découvrez notre sélection. Nous disposons d’un large choix de plus de 100 films primés, parmi lesquels les dernières sorties de Hollywood, les grands classiques, des films d’animation et le meilleur du cinéma indépendant.

Que devez-vous faire ? Sélectionnez, mettez les écouteurs et volez en regardant le film que vous avez choisi. C’est simple et vous ne verrez pas le temps passer.

Consultez le mensuel airCHANNEL pour découvrir notre catalogue.

Votre destination est à distance d’un film.

*L’offre disponible peut varier selon les lignes.

Guide des divertissements
Découvrez le catalogue du mois.

Les divertissements pour les plus jeunes

Nous offrons de grands moments aux passagers les plus exigeants. Découvrez comment rendre le voyage plus amusant pour eux et plus serein pour vous.

En savoir plus
LETTRES DE NON-MOTIVATION
JULIEN PRÉVIEUX / VINCENT THOMASSET
  • Biotechnologies - SBSSA
  • Collège 2016
  •  4 OCT.
    DURÉE : 1H SANS ENTRACTE / TARIF A
    LIEU : PETIT THÉÂTRE
    MAR. 03 OCTOBRE 20H30
    MER. 04 OCTOBRE 20H30
      ABONNEZ VOUS MAINTENANT    
    Billetterie hors abonnement  à partir du jeudi 31 août .
    PRÉSENTATION
    Portées à la scène avec humour et inventivité, les  Lettres de non-motivation  du plasticien Julien Prévieux renversent le rapport de force entre employeurs et employés. Une vision décapante du marché de l’emploi !
    « Je vous en prie, ne m’embauchez pas ». Lassé de voir toutes ses candidatures rester sans réponse, l’artiste plasticien Julien Prévieux décide au début des années 2000 de tourner en dérision la sacro-sainte lettre de motivation et répond durant sept années à des offres d’emploi par la négative, détaillant minutieusement les raisons pour lesquelles il refuse de se porter candidat aux postes proposés. Prenant le contre-pied de ce rituel social très codifié, il convoque des « rebelles du travail » qui s’offusquent, répondent à côté, pointent des incohérences et clament haut et fort leur désintérêt pour le salariat !
    C’est avec un plaisir non-dissimulé que le public se prend au jeu du « lire ensemble », chacune des lettres étant projetée sur écran avant d’être lue à voix haute par les cinq comédiens réunis par le metteur en scène Vincent Thomasset, qui endossent tour à tour le rôle d’employeur puis de candidat, accompagnant leurs lectures de chorégraphies, de gestes et de mimiques, allant même jusqu’à inventer un nouveau langage venu du futur, plus proche du cri animalier que de l’idiome extraterrestre ! Les rires fusent et l’on sent monter un soulagement face à la remise en cause d’une violence sociale à l’oeuvre dans les rapports de force qui régissent le monde du travail.
    Dans un monde où les chiffres du chômage font frémir, Julien Prévieux et Vincent Thomasset font avec leurs Lettres de non-motivation le pari de l’humour et de la catharsis, sans jamais sombrer dans l’apitoiement !
  • faith adrienne noir
  • Arts plastiques
  • 27 mai 2013

    La sélection des fonds Pour la 7eme édition de son étude annuelle sur l’impact de la l’ innovation numérique  et la mondialisation sur le divertissement, Edelman a élargi les pays analysés initialement (UK, US) à l’Allemagne, la Corée du sud, la Chine, le Brésil, l’Inde et la Turquie. Cette ouverture à de nouveaux pays est riche d’enseignements.

    Cette année l’ étude Edelman  permet entre autres de comparer les impacts de l’ innovation digitale  et la mondialisation sur la consommation de divertissements entre les « pays émergents » (Corée du sud, la Chine, le Brésil, l’Inde et la Turquie) et les « pays développés » (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne). Les principaux points de l’étude sont les suivants :

    67% des 6500 répondants pensent que les humains sont plus connectés que jamais grâce à la diversité géographique des divertissements qu’ils consomment

    Les répondants des « pays émergents » sont plus en clin à :
    o Essayer de nouvelles façons d’interagir avec les divertissements (78% vs 64%)
    o Voter pour leurs candidats favoris pour les télé-réalités ou les télé-crochets (72% vs 41%)
    o Utiliser les réseaux sociaux pour interagir avec les personnes des divertissements qu’ils aiment (73% vs 48%)
    o Faire des achats sur le web en même temps qu’ils visualisent du contenu (68% vs 46%)
    o Interagir en temps réel avec ce qu’ils regardent (73% vs 47%)

    Les appareils préférés pour consommer les divertissements dépendent des pays :
    o La télévision est numéro 1 pour US, UK, Inde, Allemagne, Brésil
    o Le PC est numéro 2 pour US, UK, Inde, Allemagne, Brésil
    o Le mobile est numéro 1 pour la Chine et la Corée du sud, numéro 2 pour la Turquie et numéro 3 pour l’Inde

  • Guy de Maupassant
  • Jean de la Fontaine
  • Les divertissements préférés sont :
    o La télévision pour US et UK
    o Les films pour l’Allemagne
    o La musique pour l’Inde et la Turquie
    o Les vidéos en ligne pour la Chine et le Brésil
    o Les apps pour la Corée du sud

    Cette étude montre combien la consommation du divertissement change avec des attentes des utilisateurs demandant plus d’expériences immersives et interactives, les « pays émergents » en premier lieu.

    Pour favoriser un environnement propice à la création de telles expériences et encourager l’innovation dans ces domaines, le W3C rassemble de grands acteurs mondiaux autour de son groupe de travail «  Web & TV  ».